Contrer le froid

Avec les températures que nous avons connues dans les derniers jours au Québec, j’étais obsédé par les mets chauds et réconfortants. Au diable les bonnes résolutions post-trop-manger du temps des fêtes (pour cette semaine du moins). Hier, j’avais vraiment une envie de chili con carne. Un mets chaud, piquant et réconfortant à souhait. À moins que mon envie soit due au fait que l’ami Alexandre est passé souper durant la semaine. On l’a tellement invité souvent lorsqu’on faisait un chili à la maison, que c’en est presque devenue une tradition. Pour une rare fois, il est venu un soir de tartiflette et je soupçonne ce revirement de situation à un déclenchement d’un syndrome de Pavlov: Alexandre vient souper, je salive pour un chili.

Bref, j’ai fait un chili.

Ça fait quelque temps que je tente de mettre au point ma recette de chili, qui a grandement évolué avec le temps. J’ai enfin décidé de la standardiser et je crois avoir réussi à la mettre au point. Ce n’est pas un chili con carne ultra traditionnel, quelques ingrédients semblent un peu inusités, mais ils contribuent à créer un équilibre et donner du caractère à cette recette.

la-costena-chipotle-peppers-piments-chipotle-en-sauce-adoboJ’utilise des piments chipotlé dans la sauce adobo pour ma recette. On les retrouve de plus en plus facilement dans les grandes chaines de supermarchés, dans la section mexicaine. La petite conserve contient plusieurs piments, je congèle le reste pour de futures recettes. Je ne vous propose aucune idée de substitution, c’est définitivement un ingrédient clé dans cette recette. Le chipotlé avec sa sauce adobo confère non seulement le côté piquant du plat, mais également une saveur fumée et un parfum bien caractéristique.

Le piment chipotlé, ce n’est nul autre que le piment jalapeño mûre, séché et fumé. En Amérique du sud, un même piment change de nom si on l’utilise frais ou transformé. Donc n’essayez pas de trouver des graines de chipotlé pour faire pousser au jardin!

J’ajoute également du curcuma à ma recette de chili. Tout simplement parce que c’est bon pour la santé! Et que ça se camoufle à merveille dans les plats en sauces. La curcumine, le pigment qui donne sa couleur au curcuma, est de plus en plus reconnu pour son action antioxydante et anti-inflammatoire. Afin d’aider à maximiser son absorption par l’organisme, il est important que le curcuma soit en contact avec un corps gras (revenu dans l’huile) et additionner de poivre noir.

Autre ingrédient quelque peu inusité dans cette recette, c’est l’addition de café. Ça ajoute une richesse au plat, une légère amertume qui permet de titiller toutes les papilles en bouche. Parce que c’est ça un plat réussi, un plat qui réveille tous les goûts: amer, acide, sucré, piquant… tient donc, ça colle bien avec un chili! Je fais carrément 2 espressos à peine allongés que j’ajoute à la recette, avec le crema. Maintenant que je vous ai révélé les secrets de ma recette, vous m’en donnerez des nouvelles.

Chili con carne | Vivre pour MANGER

Chili Con Carne

  • 2 oignons jaunes en dés
  • 2 ou 3 gousses d’ail hachées
  • 1 c. à thé cumin vert entier
  • 1 c. à thé coriandre moulue
  • 1 c. à thé curcuma
  • 1, 2 ou 3 piment chipotlé dans la sauce adobo haché finement au couteau (+ ou -, au goût. Perso, j’en met 2)
  • 1 c. à soupe de chili mexicain en poudre
  • Boeuf hachée
  • 2 pots de 500 ml de tomate en dés (si vous utilisez des conserves du commerce, 1 boite de 796 ml devrait faire l’affaire)
  • 1 boite de haricots rouges (égouté, rincé)
  • 1 boite de haricots noirs (égouté, rincé)
  • 1 tasse de bouillon de boeuf
  • 2 cafés espresso
  • 1 petite boite de pâte de tomate (4,93 oz)
  • 1 c. à soupe de vinaigre de xérès

Dans une casserole, faire suer l’oignon dans un peu d’huile à feu moyen. Ajouter l’ail, puis les épices (curcuma, cumin, coriandre, poudre de chili) et les piments chipotlés hachés et laissez cuire environ 1 minute. Augmenter le feu et ajouter la viande hachée en la laissant dorer quelques minutes. Incorporer ensuite le reste des ingrédients: les tomates en dés, les haricots, le bouillon, le café, la pâte de tomate et le vinaigre de xérès. Laissez mijoter environ 1 heure, à feu moyen-bas, à découvert en remuant souvent.

Servir bien chaud avec des chips de maïs. Également délicieux gratiné.

***

Si vous appréciez les articles de ce blog, pourquoi ne pas le suivre via Facebook, ou twitter. Restons connecté!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :