spaghetti tout cru

spaghetti cru aux courgettes | Vivre pour manger

Ça fait longtemps que je voulais inclure une section végé à ce blog. On me demande d’ailleurs souvent si je suis végétarienne. Déjà, adolescente, plusieurs de mes collègues de classe me croyaient végétarienne, surement parce que je ne mangeais jamais de sandwichs au jambon pour diner, mais que j’avais toujours des lunchs cuisinés maison et que je mangeais des choses «bizarre» comme du couscous. Je n’ai jamais été strictement végétarienne. Je me considère comme une omnivore, qui mange très santé et qui adore les légumes! C’est la première fois, depuis les 15 derniers jours (ma detox de printemps, dont je vous ai brièvement parlé ici) que je suis végétarienne, en fait même végétalienne la plupart du temps (j’ai des petits écarts de conduite avec le fromage).

Se nourrir d’une diète principalement végétale, c’est nettement plus facile que ça en a l’aire à première vue. Et les bienfaits sur la santé sont indéniables et se font voir très rapidement. C’est vraiment impressionnant! D’abord, je me sens plus énergisé. J’ai un sommeil plus régulier et profond qu’avant (j’ai une forte tendance à l’insomnie et au sommeil très irrégulier). Je me réveille désormais tôt le matin, avant mon cadran, bien réveillée et pleine d’énergie. J’ai perdu du poids, 8 livres en fait en seulement une semaine, pas tant que j’avais du poids à perdre, mais l’hiver avait peut-être laissé un peu sa trace. Je me sens donc bien dans ma peau, en santé et pleine de vitalité! Pas que je prêche pour vous convertir au végétalisme. Je sais déjà que je redeviendrai omnivore après mes 21 jours de detox. Ceci dit, on dit que ça prend 21 jours afin de changer une habitude. Et là, c’est définitif que ma consommation de viande va diminuer. Depuis 15 jours, je n’ai pas ressenti le besoin de manger de la viande, même que j’appréhende un peu la fin de ma detox. Sans vous encourager à cesser votre consommation de produits animal, une diminution est fortement recommandée pour tous. Ne serais-ce que d’inclure une journée végétarienne par semaine, comme participer au mouvement mondial des meatless mondays, serait un bon début. Ou encore d’inclure au minimum 50% de la composition de votre assiette en légumes frais. Durant ma detox, je compose mon assiette de 60% à 80% de légumes frais. Et je crois que je vais tenter de conserver cette proportion, même en réintroduisant des produits animals dans mon alimentation. De toute façon, on a tendance, en tant qu’occidentaux à manger beaucoup trop de protéine que ce que notre corps en a réellement besoin.

Plusieurs études ventent les mérites des régimes alimentaire méditerranéens ou encore asiatiques. Qu’ont-ils en commun ? Beaucoup de légumes crus ou peu cuits, de bons gras (huile d’olive, oméga-3), peu voire pas de gras trans ou saturé, du poisson, des noix et peu de viande. C’est alors facile de s’en inspirer, sans avoir l’impression de se priver. Déjà, en changeant légèrement son assiette et en la composant d’au moins 50% de produits végétaux, vous vous assurez de mettre toutes les chances de votre côté pour maintenir, voire même améliorer votre santé.

Aujourd’hui je vous propose une recette toute simple, déclinable encore une fois de 1001 façons: un spaghetti cru de courgettes. C’est une recette fraîche et savoureuse, parfaite pour un souper léger après une belle journée chaude (ça viendra!). Inclure plus de légumes crus à votre alimentation assure un maximum de nutriments, enzymes, vitamines et minéraux absorbés par l’organisme. De plus, c’est une recette vegan, sans gluten et 100% végétale!

Spaghetti cru aux courgettes

[pour 2 personnes]

végévegancru

sg

  • 2 courgettes jaunes et/ou vertes
  • 1 grosse tomate ou une poignée de tomate cerise
  • quelques feuilles de menthe
  • 1 oignon vert
  • huile d’olive
  • 1 poignée de pistache décortiquée et rôties.
  • sel de mer, poivre et ou piment fort au goût.

À l’aide d’une mandoline, d’un instrument à julienne ou encore d’un couteau et d’un peu de patiente, détaillez les courgettes en fines juliennes, réservez dans un plat de service. Concassez la tomate en petits cubes. Ajoutez à la tomate concassée sel de mer, poivre/piment, huile d’olive, les feuilles de menthe hachée et l’oignon vert ciselé. Rectifiez l’assaisonnement. Dans cette recette, je ne sale pas les courgettes car on ne veut pas qu’elles rejettent de l’eau et deviennent toutes molles. Ainsi, je m’assure que le concasser de tomate soit bien assaisonné, même un peu plus que si je le mangeais seul, puisqu’il assaisonnera les courgettes. Dressez le concasser de tomate sur les courgettes. Garnir de pistaches rôties, de feuilles de menthe et d’un filet d’huile d’olive. Mélanger juste avant de servir.

Publicités

2 Commentaires

  1. Pierre Buteau · · Réponse

    C’est tellement beau, que je l’essaie dès ce soir ! Superbe blogue en passant. Tes découvertes inspirent à essayer des choses nouvelles !! J’ai toujours hâte à la prochaine chronique !!!

  2. Avec ce genre de belles recettes comment ne pas se laisser tenter par le végétal si je n’étais pas déjà vegan, j’y réfléchirai, haha ! ;-)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :