Pour faire durer l’été…

herbes_salees-2

J’ai été plus ou moins active cet été sur le blog. J’ai débuté plusieurs articles, mais n’ai plus ou moins eu le temps de les terminer… honte à moi. C’est que j’ai été également pas mal occupé durant la belle saison. En plus du boulot, où c’est notre saison la plus achalandée, figurez-vous que j’ai 2 potagers cette année à entretenir… et à cuisiner! Depuis quelques années en effet que je cultive un jardin de balcon, très fournis et bien productif qui comprend à la fois fines herbes de toute sortes, tomates, aubergines, piments forts, laitues variées, radis, bette à carde, kale, carottes nantaises (oui, oui, ça fonctionne très bien dans un gros pot les petites carottes!), capucines, haricots, concombres et même cette année, pommes de terre et topinambours. Ça fait beaucoup, certes, mais il suffit de bien organiser l’espace. Je ne vous cacherai pas toutefois que mon balcon a un peu l’air d’une forêt amazonienne, mais il nous reste encore un peu d’espace pour une table de patio et un BBQ! Disons que l’été, chez moi, on le vit à fond, sur notre balcon.

Et voilà que j’ai eu la chance d’obtenir une place dans un jardin communautaire vers la fin juin! On a travaillé très fort pour mettre ce jardin en état d’être cultivé, puis, j’y ai planté les plants qu’il me restait de mes semis du printemps. Nous l’avons aménagé du mieux qu’on a pu, mais puisque nous étions un peu tard dans la saison, nous avions moins de possibilité. Toujours est-il que le potager en pleine terre est lui aussi un succès!

Depuis plusieurs semaines, les récoltes de tomates, d’aubergines, de haricots, de pois sucrés et de légumes feuilles abondent! Mais puisque septembre s’est pointé le bout du nez, je commence à penser à faire mes réserves pour l’hiver. Depuis quelques années déjà je fais mes conserves, à chaque automne, afin de faire durer un peu l’été, à l’intérieur d’un pot. C’est beaucoup de travail, certes, mais c’est tellement bon et satisfaisant d’ouvrir un pot de tomates en dés, qu’on a faits soi-même, en plein mois de janvier, pour concocter sa recette de chili préféré! Pour ceux qui ne sont pas trop familiers avec les conserves et qui ne savent pas trop par où et comment se lancer, je vous propose une recette toute simple qui vous permettra de faire durer le plaisir des fines herbes de votre potager (ou jardin de balcon) toute l’année!

Je vous propose donc une recette d’herbes salées, un petit pot magique qui renferme un concentré de saveur et de fraîcheur de l’été! Grâce au sel, les herbes se garderont très très longtemps au frigo. Vous pouvez les faire dans de petits pots, puisque ça s’offre vraiment bien en cadeau! Ensuite à peine une cuillère à thé suffira pour parfumer soupe, mijoter, plat sauté etc… On l’ajoute en fin de cuisson pour conserver tous les parfums et la fraicheur des herbes salées.

Herbes salées

  • Herbes variées (basilic, thym, persil, origan, sauge, livèche, sariette, marjolaine, romarin (attention avec le romarin, c’est puissant!)… bref, ce que vous avez sous la main. C’est une bonne façon d’utiliser les tiges des fines herbes également, qui sont pleines de saveurs mais qu’on jette trop souvent.
  • Vous pouvez ajoutez des légumes au choix: carottes, poireau, céleris, bette à carde, épinard, choux, oignons vert…
  • Gros sel de mer

Stérilisez des pots en verre type masson 15 minutes dans l’eau bouillante, sans les couvercles.

Hachez très finement tous les ingrédients, herbes et légumes que vous avez sous la main. Pour chaque tasse du mélange d’herbes hachés, ajoutez 1/4 de tasse de gros sel. Mélangez bien, puis remplissez les pots en verre dans pressant bien avec le dos d’une cuillère. Refermez les pots et laissez macérer au moins 5 jours au réfrigérateur avant de les utiliser. Gardez au réfrigérateur, grâce au sel, les herbes se conservent facilement un an.

J’avais dans l’idée de faire 2 types d’herbes salées cette année, une conventionnelle comme ci-haut et une asiatique, puisque je cultive plusieurs herbes asiatiques dans mon jardin: basilic thai, coriandre, coriandre vietnamien, shiso, citronnelle… Et j’ai découvert sur le blog les Banlieusardises que l’auteur avait eu la même idée, mais qu’elle y avait également ajouté du sucre. J’ai trouvé l’idée géniale telle quelle, alors cette année, je l’essaie ainsi et lui rend ce qui lui reviens, c’est à dire tout le crédit pour cette idée. Donc, on garde les mêmes proportions, mais on ajoute du sucre, alors 1/8 de tasse de sucre, 1/8 de tasse de sel pour 1 tasse de mélange d’herbes asiatique!

C’est tellement simple comme recette qu’il n’y a aucune raison de s’en passer. C’est une parfaite façon de récupérer les herbes qui nous reste avant les premiers gels.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :